Sponsoring : quoi de neuf à Roland-Garros ?

Rendez-vous annuel incontournable, Roland-Garros était de retour le mois dernier pour le plus grand bonheur des amoureux du tennis, du sport en général mais aussi des partenaires. Le tournoi parisien est chaque année une formidable occasion de promouvoir sa marque et ses services et cette saison n’a pas dérogé à la règle.

La première édition « normale » depuis la crise sanitaire

Cette édition 2022 marquait le grand retour des spectateurs au complet après deux années de crise sanitaire. L’occasion pour le tournoi de préparer une belle fête aux côtés de ses partenaires, à l’image de l’activation de BNP Paribas et sa fanfare. Parrain officiel de Roland-Garros, la banque a souhaité convier plus de 500 supporters afin d’animer une dizaine de soirées durant le tournoi et ce aux côtés de personnalités invitées spécialement pour l’occasion.

Au-delà de BNP Paribas qui possède le plus haut niveau de partenariat avec le tournoi, Roland-Garros peut compter sur une vingtaine de sponsors parmi lesquels Emirates, Lacoste, Oppo, Renault et Rolex font offices de partenaires premium. Viennent ensuite les partenaires officiels avec Engie, Infosys, Perrier et Wilson. Puis les fournisseurs officiels dont All/Accor Hôtels, Adecco, Hespéride, JC Decaux, Lavazza, Magnum, Mastercard, Moët Hennessy, Orange et Potel & Chabot.

Renault débarque sur les filets

Parmi les nouveautés de cette édition 2022, l’arrivée de Renault en tant que partenaire premium. Le constructeur français s’est associé au tournoi jusqu’en 2026 et succède ainsi à Peugeot sur les courts de la Porte d’Auteuil. À travers ce partenariat, Renault s’associe plus globalement à la Fédération Française de Tennis pour qui la marque mettra à disposition une flotte de 160 véhicules. Parmi les droits marketing en contrepartie, Renault a bénéficié d’un nouvel espace de visibilité jusque-là réservé au logo Roland-Garros. Le losange de la marque française est désormais visible sur les filets du tournoi, une première pour Roland-Garros bien que cet espace soit déjà commercialisé dans d’autres tournois du Grand Chelem.

Roland-Garros se décline en NFT

À l’image des plus grandes marques de sport, Roland-Garros ne pouvait se passer de sa propre collection de NFT. Dévoilée peu avant le début du tournoi, la collection baptisée RG Game, « Seat & March » propose pour 200 € d’obtenir un siège virtuel numéroté du court Philippe-Chatrier. Outre l’acquisition de ce siège virtuel, les détenteurs de ces NFT pouvaient bénéficier de nombreux avantages pendant le tournoi mais aussi après comme la possibilité de remporter des balles de matchs grâce à leur numéro de siège ou encore des accès prioritaires à la billetterie pour les prochaines éditions.

 

 

Crédit photo de Une : Roland Garros Seat & Match

Spread the love

La LFP possède sa propre Fantasy League

La data au cœur du Sport Business

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Plus d'actus