Achat de médias : pourquoi les événements sportifs sont une occasion parfaite d’interagir avec le public

À l’aube de plusieurs événements sportifs d’envergure mondiale (Tour de France, Coupe du Monde de football…), spécialistes du marketing et annonceurs se voient offrir de nombreuses possibilités de se connecter à des consommateurs profondément engagés. Découvrons comment les marques peuvent capitaliser sur les principaux événements sportifs de l’année en ciblant des audiences pertinentes via des médias payants.

Exploiter l’audience sportive mondiale

La Coupe du Monde de la FIFA figure régulièrement sur la liste des événements sportifs les plus regardés. Lors de la dernière édition, en 2018, 3,6 milliards de téléspectateurs ont regardé au moins une partie du tournoi. Pour mettre cela en contexte, cela représente plus de la moitié de la population mondiale âgée de plus de quatre ans. Avec une telle audience, le potentiel de ce public devient très clair. Par région, les chiffres tout aussi impressionnants : plus de 70 % des adultes en Espagne regardent le football à la télévision au moins une fois par mois, et on estime que la Chine compte plus de 200 millions d’amateurs de football.

En plus des événements sportifs traditionnels, l’ESport continue de gagner en popularité. L’année dernière, 5,4 millions de personnes ont regardé les Free Fire World Series, ce qui en fait l’événement ESport le plus regardé à ce jour. On estime également que d’ici 2024, près de 300 millions de personnes seront des téléspectateurs occasionnels d’ESports. 

Développer et optimiser la communauté

Les annonceurs – tels que les sponsors officiels ou les marques d’affinité sportive – qui cherchent à entrer en contact avec des fans de sport occasionnels ou une base de fans dédiée doivent optimiser leurs stratégies d’achat de médias en conséquence. L’industrie de la publicité et des médias numériques offre ainsi de nombreuses solutions :


Curation pour activer les médias à grande échelle : Dans un paysage médiatique très encombré et fragmenté, les acheteurs de médias cherchent à simplifier leur planning et leurs achats tout en ayant accès aux audiences les plus pertinentes de manière efficace. Au cours des derniers mois, les plateformes de curation ont développé une solution permettant aux curateurs – qu’ils soient éditeurs, agences ou intermédiaires – de combiner des données de ciblage avec une offre premium, des solutions d’identité conformes à la confidentialité, un ciblage de performance et des prévisions sur des places de marché privées. 

Ciblage contextuel sémantique pour cibler les utilisateurs sans utiliser de données personnelles : Dans un environnement où le ciblage basé sur les cookies est sur le point de disparaître, le ciblage contextuel sémantique pourrait être l’option la plus évolutive pour les annonceurs qui souhaitent s’appuyer sur un contexte premium lié au sport pour leur communication. Grâce à des algorithmes basés sur l’intelligence artificielle qui permettent de catégoriser les pages Web en fonction de leur contenu et de leur signification réelle, les marques pourront interagir avec des clients potentiels en fonction du contexte dans lequel les publicités apparaissent.

– Ciblage d’audience pour le rendre encore plus pertinent : Les données démographiques, l’intention d’achat, les intérêts, etc. peuvent être utilisés pour tirer parti de la stratégie de l’annonceur et tirer pleinement parti de l’élan des événements sportifs.

 

Le dévouement et l’enthousiasme dont font preuve les amateurs de sport en font ainsi des consommateurs fidèles par excellence. Tout en élaborant la meilleure stratégie pour se connecter et interagir avec les fans afin d’atteindre les objectifs de la campagne, les annonceurs auront la capacité de prolonger l’expérience des consommateurs plutôt que de l’interrompre.

 

 

Crédit photo de Une : Free Fire World Series

Spread the love

Pro Sailing Tour : la série Ocean Fifty sur CANAL+ SPORT

Bienvenue dans les stades du futur

Paris dans le viseur de la Major League Baseball

Pour sa grande première à Miami, la Formule 1 a fait son show

Plus d'actus