Du sport à la politique, il n’y a parfois qu’un pas

Alors que beaucoup considèrent que la politique n’a rien à faire dans le milieu du sport, l’inverse n’est pas toujours vrai à en juger par le nombre d’athlètes qui s’investissent auprès de l’État une fois leur carrière terminée. Et pour cause, beaucoup de sportifs refusent de se cantonner à leurs simples performances sportives et entendent bien user de leur influence pour exprimer leurs convictions. Tour d’horizon.

Des stades aux meetings

Longtemps réticents à exprimer leurs idées politiques, la tendance évolue peu à peu avec notamment l’influence des Américains. Il n’est pas rare outre-Atlantique de voir les athlètes s’exprimer sur des sujets d’actualité ou revendiquer leurs idéaux quitte à se mettre à dos leur communauté, leur équipe ou encore leurs sponsors.

Après leur carrière, certains athlètes n’hésitent pas à se lancer sur le terrain de la politique qui possède son lot de points communs avec le sport dans les stratégies, les influences, les partenariats ou encore la notion d’adversité.

Parmi ces sportifs qui ont porté la double casquette, nombreux ont logiquement effectué leurs armes à la tête du Ministère du Sport et de la Jeunesse à l’image du patineur Alain Calmat, de Guy Drut, de Benard Laporte, de Jean-François Lamour, de Laura Flessel, de David Douillet ou encore de la Ministre actuelle Roxana Maracineanu.

D’autres se sont aventurés bien au-delà des murs du Ministère du Sport à l’image de Jacques Chaban-Delmas, ancien du XV de France devenu Maire de Bordeaux, Premier ministre et Président de l’Assemblée nationale. Ou encore la championne de karaté Chantal Jouanno, diplômée de l’ENA, qui a exercé au ministère de l’Intérieur avant de devenir Secrétaire d’État à l’Écologie puis Ministre des Sports. En 2020, l’ancien footballeur Vikash Dhorasso a obtenu un beau résultat aux élections municipales dans le 18ème arrondissement de Paris, manquant de peu le second tour.

À l’international, la plus belle reconversion revient à George Weah qui est aujourd’hui Président de la République du Liberia après avoir obtenu 61 % des voix aux élections en 2017.

Les politiques friands de sport

Les athlètes ne sont pas les seuls à utiliser la passerelle entre le sport et la politique à leur avantage. Plusieurs élus se sont distingués à travers leur amour pour le sport et n’hésitent pas à mettre leurs compétences au service de leur passion. C’est le cas par exemple de l’ancien président Nicolas Sarkozy, très proche du Paris Saint-Germain. Ce dernier se serait par ailleurs associé à Emmanuel Macron selon le média espagnol El Mundo pour convaincre Kylian Mbappé de rester au club. En termes de communication, la ferveur des politiques pour le sport leur donne un côté plus humain et plus accessible comme en témoignent les réactions sous les vidéos d’Emmanuel Macron devant un match de l’OM ou de l’Équipe de France.

Dernier politique à en avoir profité, le maire de Poissy qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux en réussissant admirablement le défi de la lucarne d’Évry. Résultat ? Une vidéo devenue virale et une flopée de commentaires positifs en faveur de l’élu.

 

 

Crédit photo à la Une : George Weah / DR

Spread the love

Pro Sailing Tour : la série Ocean Fifty sur CANAL+ SPORT

Bienvenue dans les stades du futur

Paris dans le viseur de la Major League Baseball

Pour sa grande première à Miami, la Formule 1 a fait son show

Plus d'actus