Internationalisation : le Sport Business ne connaît pas de frontière

En quête de nouveaux marchés pour vendre des produits dérivés, conquérir des nouveaux fans ou encore obtenir des droits TV encore plus juteux, les clubs sportifs misent plus que jamais sur l’international pour étendre leur présence. Que ce soit en ligne sur les réseaux sociaux, à travers des tournées de promotion ou encore grâce à des stratégies marketing bien huilées, zoom sur ces stratégies qui abolissent les frontières au nom du Sport Business.

Les stratégies de conquête physiques

Pour capter un nouveau marché, quoi de mieux que le déplacement des joueurs ou d’ambassadeurs pour faire rayonner sa marque ? C’est une stratégie vieille comme le monde qui continue d’être plébiscitée par les équipes marketing notamment lors de l’intersaison. Pressenti pour effectuer de nouveau sa tournée en Asie cet été maintenant que les mesures Covid semblent le permettre, le Paris Saint-Germain garde une expérience réussie de sa dernière tournée en Chine organisée en 2019 lors du Trophée des Champions. La rencontre face à Rennes avait attiré 2,5 millions de téléspectateurs locaux et le club avait pu assoir son image dans ce pays qui est de plus en tourné vers le football. Le club qui a fait de l’internationalisation de sa marque une véritable priorité, multiplie les initiatives physiques à l’international comme l’ouverture en mars dernier d’une boutique dédiée au cœur de New York. Une nouvelle enseigne qui mettra en avant les couleurs du club après celles ouvertes sur des marchés clés comme le Japon, la Corée du Sud ou encore Doha.

En plus de l’ouverture de boutiques physiques, le merchandising est aussi une opportunité formidable d’internationalisation. Désireux de fidéliser sa fan base sur le continent africain, l’Olympique de Marseille a collaboré avec Puma l’année dernière pour commercialiser des maillots lifestyle rendant hommage au Maroc, au Sénégal et la Côté d’Ivoire à travers un choc des cultures.

Outre les stratégies marketing, la création d’écoles de football ou la collaboration entre centres de formation est également un levier redoutable pour capter des nouveaux fans et ce dès leur plus jeune âge. Parmi les meilleurs centres de formation européens, l’Académie OL mise sur son savoir-faire pour s’implanter sur des nouveaux marchés internationaux. En ce sens, le club dispose de nombreux partenariats dans le monde permettant en plus de repérer de futurs espoirs, de faire rayonner sa marque. L’OL vient ainsi d’officialiser en 2021 un partenariat au Kenya qui complète la liste de pays où il est présent parmi lesquels le Maroc, le Brésil, les États-Unis, le Liban, le Sénégal, le Vietnam ou encore la Chine.

Une opération séduction qui passe aussi par les réseaux sociaux

La conquête de nouveaux marchés et de nouveaux sponsors se fait également sur les réseaux sociaux. Ainsi bien qu’il soit peu utilisé en France ou en Europe, le réseau social Weibo qui cartonne en Chine compte parmi ses utilisateurs la Ligue de Football Professionnel ainsi que les clubs majeurs du championnat français. Sur la plateforme, le Paris Saint-Germain réunit plus de 2,5 millions de fans pour qui il produit du contenu exclusif adapté au public chinois. Cette présence sur les réseaux sociaux à l’international est primordiale pour engager sa communauté, développer sa marque et nouer des nouveaux accords de partenariat. En ce sens, le recrutement d’un joueur clé possède également un impact considérable sur le développement d’une fan base. En 2017, le PSG a enregistré près de 42 000 nouveaux followers uniquement sur Twitter le jour de la signature de Neymar.

Crédit photo de Une : Christine Roy on Unsplash 

Spread the love

Pro Sailing Tour : la série Ocean Fifty sur CANAL+ SPORT

Paris dans le viseur de la Major League Baseball

Pour sa grande première à Miami, la Formule 1 a fait son show

La guerre des marques de nutrition sportive

Plus d'actus