Le Sport amateur plus que jamais tourné vers le sponsoring

Alors que le président Macron a rappelé ses ambitions pour les Jeux Olympiques de 2024, le monde du sport doit pour le moment soutenir son plus grand vivier d’athlètes, après presque deux ans de crise sanitaire et des mesures restrictives non sans conséquence.

C’est une rentrée bien morose que vivent actuellement les clubs de sports amateurs confrontés malheureusement à une perte d’adhérents constatée dans la plupart des disciplines. L’obligation de détenir le pass sanitaire pour les enfants de 12 à 17 ans depuis le 30 septembre ne permet pas à ces associations d’accueillir la totalité des pratiquants et bénévoles d’ordinaire présents. Une mesure qui s’impose certes à cause de la crise sanitaire mais qui n’arrange pas les affaires des clubs de sport déjà très affaiblis.

D’après Brigitte Henriques, ce sont en France près de 25 % d’adhérents en moins qui seront comptabilisés dans les fédérations. Outre l’aspect purement associatif et sportif, ces chutes d’adhésions constituent un manque à gagner important pour les clubs chez qui les adhésions représentent une partie du budget annuel. Ajoutez à cela, les baisses de subventions, le manque à gagner du côté billetterie et ventes de produits dérivés pour des clubs qui ne savent plus sur quel pied danser depuis mars 2020.

Le sponsoring en renfort

Déjà présents aux côtés du sport amateur depuis de longues années, plusieurs sponsors ont bien compris l’urgence de la situation pour les associations et leurs milliers d’adhérents et se sont proposés de renforcer leur engagement. C’est le cas par exemple des sociétés engagées à travers le dispositif Act For Sports. Parmi ces sponsors, Bouygues Telecom, Unibet, Land Rover ou encore Groupama vont financer des packs complets d’équipements (maillots, shorts, chaussettes…) afin de soutenir les clubs durant leur saison 2022.

Butagaz, partenaire de la Fédération Française de Handball, va ainsi équiper près de 960 jeunes handballeurs avec un maillot floqué du logo de la société à travers un appel à candidatures pour les clubs de toute la France. Autre initiative intéressante dans le handball, la campagne lancée par LIDL qui s’est servi de son réseau de magasins pour promouvoir la discipline. L’enseigne a lancé une opération de recrutement au sein de ses magasins pour inviter le grand public à se mettre au handball et ce sur tout le territoire. Une autre façon de soutenir les clubs amateurs qui accusent une baisse d’adhérents depuis la rentrée. Des initiatives à grande échelle qui viennent compléter le sponsoring de proximité qui reste un levier financier intéressant à développer pour les clubs puisque selon un rapport #AgirPourLeSportAmateur en 2020, seuls 16 % ressources des clubs proviennent du secteur privé.

Spread the love

La LFP possède sa propre Fantasy League

La data au cœur du Sport Business

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Plus d'actus