Les mascottes, porte-drapeau du divertissement sportif

Symbole de l’événement sportif ou du club associé, la mascotte est attendue par le public, petits et grands, pour qui cette dernière est garante de l’ambiance durant le spectacle. Pourtant, toutes les mascottes ne se valent pas et leur succès dépend autant de leur conception que de leur créativité.

Une étape importante de la stratégie de communication

À chaque grand événement sportif, sa mascotte. La conception de la mascotte est une étape primordiale puisque celle-ci sera présente sur tous les supports de communication de l’événement, sur les produits dérivés ainsi que sur les lieux de la compétition. Généralement aux couleurs du pays organisateur, la mascotte porte les symboles chers aux organisateurs et se doit de les communiquer auprès du plus grand nombre. Son design, son nom, son attitude et le storytelling qui l’entourent sont autant de points importants qui détermineront son succès.

Parmi les mascottes les plus célèbres chez les Français, on se souvient de Footix associé au sacre des Bleus en 1998. Volontairement simpliste afin que les enfants puissent la redessiner, cette mascotte a pourtant souffert d’un manque de notoriété à l’époque.

La présentation de la mascotte est également l’occasion d’impliquer et de créer du lien avec le public comme l’a bien compris l’organisation des Jeux Olympiques de Rio qui ont soumis plusieurs choix aux votes du public. Plus récemment, l’ASM Clermont-Auvergne a aussi fait appel à son public pour choisir l’apparence et le nom de sa mascotte à travers un sondage.

Depuis, on ne compte pas beaucoup de mascottes à avoir marqué les esprits sur une compétition internationale. Présentée plus tôt cette année au grand public, La’eeb, mascotte officielle de la Coupe du Monde 2022 au Qatar s’est vue moquée sur les réseaux sociaux notamment pour son absence de pieds.

De véritables showman

Car le succès d’une mascotte ne dépend pas uniquement de son physique et de ce qu’elle représente. Garante du show et du divertissement au-delà des terrains, les Anglo-saxons ont bien compris qu’il fallait que cette dernière fasse régulièrement preuve de créativité pour sans cesse surprendre le public. Véritables danseurs, comédiens, acrobates, les mascottes aux États-Unis sont en général des véritables professionnels du divertissement impliqués dans la communication du club à tous les niveaux.

Certaines mascottes finissent même par avoir une notoriété conséquente à l’image de Benny The Bull, mascotte des Chicago Bulls qui possède son propre compte Twitter et Instagram et dont les frasques à répétition alimentent régulièrement les réseaux sociaux à l’international. Benny The Bull est pour beaucoup de supporters et notamment les enfants, une raison de plus de venir assister à un match des Chicago Bulls.

Spread the love

La LFP possède sa propre Fantasy League

La data au cœur du Sport Business

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Plus d'actus