Bienvenue dans les stades du futur

Technologiques, écologiques, connectés, les stades du futur nous réservent de nombreuses surprises avec une préoccupation centrale : l’entertainment au service du spectateur. Tour d’horizon des projets en cours et de ce à quoi pourrait ressembler le stade dans un avenir pas si lointain.

Des enceintes qui participent au divertissement

Et si l’essentiel se trouvait au-delà de la rencontre sportive ? C’est un positionnement adopté depuis des nombreuses années par les franchises américaines qui donnent le ton une nouvelle fois aux Européens en matière de Sport Business. S’il est difficile de garantir la qualité d’un match qui reste soumis aux aléas sportifs, aux états de formes des sportifs et aux faits de jeux, il est en revanche plus facile de se consacrer à la fan expérience.

Pour ce faire, les Américains ont pensé leurs stades comme des véritables lieux de divertissement au-delà d’une simple enceinte sportive. Une doctrine qui est désormais bien intégrée en Europe preuve en est avec les projets récemment livrés qui ont été pensés en ce sens comme le Groupama Stadium à Lyon ou encore le stade de Tottenham qui est l’un des plus connectés. D’autres projets viennent confirmer ce positionnement à l’image du futur antre du Real Madrid qui promet d’être spectaculaire. Un design futuriste, un toit amovible, un écran à 360° ou encore un espace dédié à l’esports, le Real Madrid prévoit de placer la technologie au cœur de l’expérience spectateur. Au-delà des animations de réalités virtuelles dans les coursives de l’enceinte, le nouveau Santiago Bernabeu proposera également aux spectateurs de bénéficier de contenus exclusifs sur leurs smartphones durant la rencontre pour enrichir l’offre « second écran ».

La fan expérience au-delà de la pelouse

Véritables lieux de vie, ces enceintes sportives du futur font place au paiement 100% dématérialisé et incluent des centres commerciaux, restaurants et autres espaces de loisirs dont le but est de faire venir un nouveau public au stade, autres que les fans invétérés, et de les garder le plus longtemps possible avant et après la rencontre. Malgré sa faible capacité (seulement 26 000 places), le futur stade de David Beckham pour sa franchise de MLS à Miami inclura bien ces espaces dédiés à la restauration, aux commerces et aux loisirs.

Outre l’expérience spectateur, la technologie et les loisirs, certains stades misent sur l’écologie pour l’avenir à l’image de l’Eco Park du Forest Green Rovers. En quatrième ligue anglaise, le club possède des fortes ambitions pour son futur stade qui devrait être le premier entièrement construit en bois avec une pelouse bio et vegan.

 

 

Crédit photo à la Une : Forest Green Rovers

Spread the love

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

L’idole des sponsors a tiré sa révérence

Bridgestone s’offre un team d’athlètes mené par Kevin Mayer

Plus d'actus