Sobriété énergétique : le sport attendu au tournant

Après le bad buzz suscité par le Paris Saint-Germain et Christophe Galtier autour de l’impact carbone des transports du Paris Saint-Germain et la Coupe du Monde décriée pour ses stades climatisés, le sport est plus que jamais attendu au tournant en ce qui concerne la sobriété énergétique décrite comme primordiale par le gouvernement.

Des stades éclairés moins longtemps 

Alors que le gouvernement vient de partager les premières mesures de son plan de sobriété énergétique, la Ligue de Football Professionnel lui emboite le pas en demandant aux clubs de réduire leur temps d’éclairage dès ce mois d’octobre. Ces derniers devront désormais employer l’éclairage à 100 % uniquement 1h30 avant le match pour une rencontre en journée et 2h pour une rencontre en soirée (contre 3h auparavant). Des mesures de restrictions qui seront également appliquées à la Ligue Nationale de Rugby et à ses clubs.

Sur les 50 pages du rapport du gouvernement dont l’objectif est de passer l’hiver sans coupure, deux concernent le sport avec en plus des restrictions d’éclairages, la baisse du chauffage dans les équipements collectifs qui englobent les piscines et les gymnases.

Pour rappel, afin d’obtenir des économies d’énergie, la Ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra avait même envisagé la fin des matchs nocturnes avec une problématique économique majeure concernant les créneaux de diffusion bien plus intéressants pour les diffuseurs et les sponsors en soirée.  

À noter par ailleurs que la France n’est pas le seul pays à demander à ses clubs de faire un effort de sobriété énergétique puisque le Comité Olympique Allemand (DOSB) vient de confirmer que les 90 000 clubs sportifs du pays devront réaliser pas moins de 20 % d’économies d’énergie dans les mois à venir.

Des clubs prennent les devants

Face à la crise, plusieurs clubs s’organisent afin de répondre aux prérogatives du gouvernement à l’image de l’Olympique Lyonnais dont le président Jean-Michel Aulas s’est engagé à montrer l’exemple à travers la mise en place d’un programme d’économie d’énergie. Ainsi le club veut réduire de 20 % la consommation d’énergie annuelle de ses infrastructures tout en augmentant ses ressources en énergie photovoltaïque grâce à l’installation de panneaux solaires sur les parkings extérieurs du Groupama Stadium.

Du côté des fans, les bonnes initiatives s’organisent également avec la montée du covoiturage grâce à des applications telles que Stadium.go qui permettent de mettre en relation les supporters lors des jours de matchs.

 

Crédit photo à la Une : Abigail Keenan / Unsplash

Spread the love

La LFP possède sa propre Fantasy League

La data au cœur du Sport Business

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Plus d'actus