Sorti de sa cage, le MMA peut enfin exprimer son plein potentiel en France

Longtemps interdit de compétition en France, le Mixed Martial Art (MMA) qui fait pourtant fureur à l’international, peut désormais se déployer en hexagone. Devenu complètement légal en 2020 en entrant dans le giron de la Fédération de Boxe Anglaise, la discipline rêve de conquérir le marché français en s’appuyant notamment sur la formidable vitrine que constitue l’UFC, la plus prestigieuse ligue au monde.

Ciryl Gane vs Francis Ngannou, une véritable mise en lumière

Ils ont fait leurs classes à Paris au sein de la célèbre MMA Factory. Le choc des titans annoncé comme l’un des combats les plus attendus de l’histoire de l’UFC opposait ainsi deux champions formés en hexagone. Bien qu’il n’ait pas fait le poids face à son adversaire, Ciryl Gane a eu l’occasion d’écrire l’histoire en devenant le premier Français champion de l’UFC. Une revanche qu’il compte bien saisir dans les prochaines années ce qui permettra aux Français de suivre ses exploits avec l’espoir qu’il puisse décrocher le Saint-Graal.

Quoi qu’il en soit, ce choc made in France aura permis de mettre davantage en lumière la discipline, la MMA Factory mais aussi son fondateur qui est l’un des acteurs incontournables du développement du MMA en France. Aux côtés de son poulain lors du fameux combat, Fernand Lopez s’est longtemps battu pour le développement de la discipline et permettre ainsi aux plus de 40 000 pratiquants d’obtenir une structure légale pour exprimer leur passion.

L’étincelle MMA est allumée

Avec désormais son principal obstacle derrière lui, le MMA peut entrevoir des jours heureux en France. Preuve en est avec l’organisation début février des ARES Fighting Championship au Dôme de Paris. Une belle soirée qui a rassemblé les passionnés avec la présence de la ministre Roxana Maracineanu. Bien que conspuée par une partie du public, les organisateurs ont tenu à rappeler ô combien elle a joué un rôle décisif dans la légalisation de la discipline.

Si ce type d’initiatives continue d’enchaîner les succès en France, le pays pourrait bien accueillir dans un avenir proche un événement de l’UFC. C’est en tout cas le souhait de Lawrence Epstein, directeur général de la Ligue, pour qui la France est un marché très important au regard des audiences TV et de la fan base sur les réseaux sociaux avec près de 550 000 fans rien que sur Facebook.

Avec seulement deux ans d’existence légale en France qui plus est en pleine pandémie, tout reste à faire concernant le développement du MMA sur le territoire. Cependant, avec la présence de champions d’envergures dans la plus prestigieuse ligue du monde, les ambitions de celle-ci sur notre marché, et le travail des acteurs tricolores, nul doute que le temps est au beau fixe pour la discipline.

 

 

 

Crédit photo à la Une : DR

Spread the love

La LFP possède sa propre Fantasy League

La data au cœur du Sport Business

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Plus d'actus