Droits à l’image : l’impact de Kylian Mbappé

Irréprochable sur les pelouses que ce soit sous les couleurs du Paris Saint-Germain ou de l’Équipe de France, Kylian Mbappé l’a souvent été en dehors lorsqu’il s’agit de prendre la parole ou de défendre ses valeurs. Un trait de caractère qui a poussé récemment la Fédération à revoir sa convention des droits à l’image.

À quelques semaines de la Coupe du Monde, chaque actualité des Bleus fait l’objet d’un relai médiatique encore plus important qu’à l’accoutumée. Preuve en est avec la récente menace de Kylian Mbappé, qui en septembre dernier avait annoncé ne pas vouloir participer aux opérations marketing de l’Équipe de France afin de conserver ses droits à l’image. Le joueur du PSG ne souhaitant pas être associé à certains sponsors de la Fédération.

Un nouvel accord trouvé

Déjà sur la table au mois de mars lors du rassemblement de l’Équipe Nationale, le sujet d’une convention révisée aurait dû être traité après la Coupe du Monde mais c’était sans compter sur le coup de force de Mbappé qui a contraint la Fédération à revoir ses positions. Cette dernière a ainsi confirmé la révision du contrat datant de 2010 pour permettre plus de flexibilité aux joueurs quant à l’association de leur image aux sponsors de l’Équipe de France et ce dans les plus brefs délais. Une déclaration qui semble-t-il a convaincu le numéro 10 qui a par la suite participé à la séance photo.

Une image à préserver  

Si Kylian Mbappé est si soucieux de son image, c’est pour montrer l’exemple aux plus jeunes comme il le dit lui-même, rester en adéquation avec ses valeurs mais aussi préserver son attractivité vis-à-vis des sponsors. Footballeur le mieux payé de la planète selon le dernier classement Forbes, le natif de Bondy doit une partie de ses revenus à son club (110 M$ annuels) mais aussi à ses sponsors. Au total, ce dernier aurait reçu pas moins de 20 M$ de la part de ses différents partenaires parmi lesquels Nike, Dior, Hublot, Panini ou encore l’éditeur de jeux vidéo EA SPORTS. Un chiffre important que le jeune joueur peut encore améliorer s’il continue de soigner ses sorties à l’image de son coéquipier Neymar JR qui ne perçoit pas moins de 32 M$ de revenus sponsoring ou encore Lionel Messi et ses 55 M€.

À seulement 23 ans, le champion du Monde peut espérer atteindre et même dépasser ces montants, lui qui continue d’être sélectif vis-à-vis des sociétés qu’il promeut.

 

 

 

Crédit photo à la Une : Mo640 / Flickr  

Sport expriences

Coupe du Monde 2022 : quel bilan pour le Qatar ?

Ces événements sportifs qui ont marqué l’année 2022

La NFL bientôt diffusée sur YouTube

Plus d'actus