Mondial 2022 : la grosse cote des paris sportifs

Marquée par de nombreux records sur le terrain, la Coupe du Monde de football au Qatar a également été particulièrement prolifique pour les opérateurs de paris sportifs. Au total, ce sont près de 615 millions d’euros qui ont été misés en ligne durant l’événement le plus attendu de la planète football.

Si la Coupe du Monde au Qatar n’a pas forcément eu le dénouement attendu pour l’Équipe de France, les opérateurs de paris sportifs eux peuvent avoir le sourire. Dans un communiqué , l’Autorité nationale des jeux (ANJ) a dressé un premier bilan de la grande messe quadriennal du football, et les chiffres dévoilés sont éloquents.

Près de 615 millions d’euros ont été misés sur les plateformes françaises de paris sportifs en ligne durant les quatre semaines de compétition. À noter que les mises dans les points de vente physiques ne sont pas prises en compte, et devraient être comptabilisées dans le courant du mois de janvier. Un total qui pourrait dépasser les 900 millions d’euros !

Un montant impressionnant, bien au-delà des prévisions dressées par l’ANJ avant le Mondial, et qui tournaient davantage autour des 530 millions d’euros. C’est aussi une somme inédite, puisqu’en comparaison la Coupe du monde 2018 et l’Euro 2021 avaient respectivement généré 366 millions d’euros et 420 millions d’euros de mises en ligne dans l’Hexagone. Soit une augmentation de près de 50 %.

Un pic de mise pour la finale

La finale France-Argentine à elle seule a généré 55 millions de mises, contre 37,5 millions pour France-Croatie lors de la précédente édition, en 2018. La demi-finale France-Maroc, le 14 décembre dernier, a enregistré près de 30 millions de mises.

Avant le début du Mondial, des entreprises des secteurs des jeux d’argent et des médias s’étaient engagées pour une publicité plus « responsable » notamment en limitant la pression publicitaire pour les mineurs. Notamment chargé de la protection des consommateurs et des populations vulnérables, l’ANJ a précisé qu’elle publiera, en janvier, un bilan plus complet des chiffres et des comportements des parieurs durant ce Mondial. Un bilan qui comportera également un volet sur les campagnes publicitaires des opérateurs (contenu, volume et leviers utilisés).




Crédit photo de Une : Christine Roy / Unsplash

Sport expriences

Le projet de Super League européenne de football

Anciens joueurs, nouveaux ambassadeurs : quand les légendes du football reprennent du service

Zoom sur la Gamification dans le sport : du virtuel à la réalité

Plus d'actus