Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

Acteurs d’un marché hyper concurrentiel, les géants de la grande distribution multiplient les leviers marketing pour trouver grâce auprès du grand public. Au sein de leur plan de communication, le sponsoring est bien présent avec des stratégies qui diffèrent selon les enseignes.

La nouvelle avait surpris les amoureux de cyclisme en 2018, preuve en est que ces derniers sont attachés aux traditions. Le fameux maillot à pois du Tour de France, sous la bannière de Carrefour depuis une dizaine d’années, devenait propriété de Leclerc. Au-delà de l’association avec le meilleur grimpeur du Tour, cet engagement sponsoring permet à l’enseigne de bénéficier d’une visibilité au plus près des Français pendant l’épreuve et de jouer la carte de la proximité, essentielle à une enseigne de supermarchés.

Leclerc succède à Carrefour

Outre cet accord avec ASO qui englobe d’autres courses cyclistes, Leclerc est également investi auprès de clubs professionnels de football, de basketball ou encore de rugby. L’enseigne soigne son image également à travers le rallye avec plusieurs accords de sponsoring au sein du championnat de France.

Carrefour rebondit avec Paris 2024

On aurait pu croire que l’enseigne française opérait un virage de 180 degrés après l’annonce de son retrait auprès de ses partenaires historiques, à savoir ASO et la Fédération Française de Football en 2018. Engagé dans un plan de restructuration, Carrefour n’a pas souhaité réinvestir dans cette stratégie de sponsoring dont les contrats devenaient de plus en plus couteux.

Malgré cela, le Groupe a frappé un grand coup en devenant Partenaire Premium des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Ce dernier assurera ainsi la distribution des produits frais et bio pour les repas des athlètes en plus du ticket d’entrée pour obtenir cette place de sponsor (estimé entre 100 et 140 M€).

Lidl à fond sur le handball

S’il y en a deux qui se sont bien trouvés, c’est bien Lidl et le handball français. Partenaire titre du championnat de France depuis 2016, l’enseigne a investi de toute part dans cette discipline en signant des égéries comme Nikola Karabatic, en sponsorisant les équipes de France, les championnats d’Europe ou encore les Mondiaux. Pour Lidl, ce choix stratégique a été mené afin de casser son image d’hard-discount auprès du grand public et promouvoir ses produits français.

Bien que l’enseigne ne soit plus le partenaire titre de la ligue nationale de handball, elle n’en reste pas moins un sponsor important du handball tricolore comme en témoigne son accord de sponsoring avec une trentaine de clubs à travers le territoire.

Sport expriences

Ces événements qui font la part belle aux sportives

Voile : présentation du Sailorz Film Festival 2023

Tour de France 2024 : le départ sera donné en Italie

Plus d'actus