Paris Sportifs, des Français de plus en plus joueurs

2021 aura été une année record pour les parieurs sportifs ravis de retrouver des événements majeurs après une année de pandémie. Décryptage de ce marché à partir du rapport de l’Autorité Nationale des Jeux (ANJ).

Des records de mises et de nombres de joueurs

Jamais les paris sportifs ne se sont si bien portés en France depuis l’ouverture à la concurrence du marché, promulguée en 2010. De manière générale l’ANJ observe une « progression spectaculaire » de l’ensemble des jeux en ligne comprenant les paris sportifs, les paris hippiques ainsi que le poker. En termes d’activité, cela représente +24% par rapport à 2020 avec un nouveau record de 2,2 milliards d’euros de Produit Brut des Jeux (PBJ) soit le montant restant pour les opérateurs après avoir versé les mises remportées par les joueurs. L’ANJ observe en plus de la digitalisation accrue des jeux, une progression du nombre de comptes actifs avec plus de 5,4 millions sur les différents sites et applications des opérateurs soit 11% par rapport à 2020.

Le marché du jeu en ligne tiré par la croissance des paris sportifs

Au cœur de ce secteur florissant, la progression des paris sportifs en ligne est particulièrement remarquable. En 2021, ce marché a connu une hausse de plus de 44% avec un niveau de mises record de 7,89 milliards d’euros et un produit brut des jeux de 1,4 milliard d’euros. L’Autorité Nationale des Jeux explique cette progression grâce à un calendrier sportif particulièrement attractif avec notamment l’Euro 2020 qui a généré à lui-seul 445 millions d’euros de mises. Ainsi, le football reste le sport favori des parieurs devant le basketball et le tennis.

Au total, le nombre de comptes de joueurs actifs pour les paris sportifs représente 82% du secteur des jeux en ligne avec une augmentation 16% sur l’année par rapport à la période précédente.

De manière générale, le rapport de l’ANJ observe une très forte progression des paris sportifs en ligne depuis 5 ans, malgré la crise sanitaire avec une progression de plus de 187% depuis 2017. Des chiffres qui sont notamment liés à une démocratisation des opérateurs de paris sportifs permettant de s’inscrire et de procéder à son premier pari de plus en facilement depuis son smartphone mais aussi à une campagne de marketing agressive de ces derniers.

À l’aube de la Coupe du Monde 2022, il y a fort à parier que l’année 2022 ne déroge pas à la règle et nous réserve elle aussi son lot de records.

 

 

 

Crédit photo de Une : DR

Spread the love

Sponsoring, la stratégie payante de la grande distribution

L’idole des sponsors a tiré sa révérence

Bridgestone s’offre un team d’athlètes mené par Kevin Mayer

Plus d'actus